15 July

Dernier arrêt : Les Finales

Publié par Ligue FFT

Monday 15 July 2024

dans: A la une

Chers lecteurs,

 

Il ne reste plus beaucoup d’équipes dans la course au St-Graal et je dois avouer avoir été extrêmement surprise par plusieurs résultats des demi-finales. Certaines formations ont su renverser la vapeur alors que d’autres se sont écroulées sous la pression. Avant d’aborder mes prédictions sur les finales de chaque division, commençons par voir ce qui s’est passé en cette semaine de demi-finales à FFT.

 

Les demi-finales

 

Division A : Duel au sommet

Les demi-finales du A ont été riches en rebondissements. Les All-Blacks, menés par Bissonnette (mais surtout une défensive impénétrable), ont triomphé des Innocents avec un score convaincant de 38 à 13. De leur côté, les Scorpions ont frôlé la catastrophe face aux Pigeons. Malgré une avance confortable, ils ont laissé leurs adversaires revenir dans le match, l’emportant finalement 34 à 31. Un petit conseil pour mes amis Scorpions; évitez de jouer avec le feu, ça pourrait vous coûter cher en finale.

 

Division B : Bataille des titans

Assassins ont débuté en force et ont causé quelques ennuis à Lussier et ses hommes en début de match. The Crew nous ont à nouveau prouvé pourquoi ils sont la seule équipe invaincue en l’emportant 38 à 26 contre Assassins qui auraient certainement pu causer la plus grosse surprise de la saison. De l'autre côté, Weekend Warrior ont profité d'un démarrage tardif des Phénix pour creuser l'écart et sécuriser leur place en finale avec une victoire de 37 à 26. C’est ce qui arrive quand une équipe commence à jouer 25 minutes trop tard.

 

Division C : Choc des titans

Coulombe et ses Black Vipers détenaient une avance de 13 points face à Brew Crew. Toutefois, les hommes en bleu ont réussi à égaliser à 13-13. Finalement, les premiers au classement ont marqué en fin de match pour l'emporter difficilement. Ailleurs dans la division C, le duel très serré entre les Questionables et les Sinners aurait pu basculer d'un côté comme de l'autre. Finalement, le score a penché en faveur des Questionables, 31-24.

 

Division D : Retour en force

Les Moustiquaires ont réalisé un retour spectaculaire pour battre The Falcons 25 à 19, transformant une situation désespérée en victoire mémorable. Comme quoi un match n'est jamais terminé, même quand on mène par 13 points en fin de match. Serre-Denis et ses hommes vous le confirment! En ce qui concerne l’autre duel de la division D, Gorillas ont surpris tout le monde (mais surtout leurs adversaires) en l’emportant contre Solution 19 à 13, profitant de l'absence de Tougas à son poste de quart.

 

Féminin A : Revanches et règlements de comptes

N’ayant jamais été en mesure de vaincre contre les femmes en rose, Schinck et ses Crocs ont finalement brisé la malédiction en l’emportant sur les Vidanges Coquines 28 à 27, une victoire savoureuse contre leurs rivales de longue date. De leur côté, les Dinos ont à nouveau éliminé les Ratons Laveurs en demi-finale, s'imposant 21 à 20 grâce à une performance solide et une bonne gestion du temps. Nul besoin d’être un expert de flag-football pour dire que Ashkar aurait dû occuper son poste bien plus tôt dans ce match.

 

Féminin B :

Malgré une saison presque sans faute, les Rafales se sont écroulées en fin de match contre une équipe qu’elles avaient vaincue à deux reprises en saison régulière. Les Bad Bleeps l’ont emporté de justesse par la marque de 19 à 18, preuve que tout peut arriver en séries. Pour le duel entre les Hotshots et les FlashMcQueens, je ne peux pas me dire surprise de l’issue de ce match, qui s’est conclu par un score de 34 à 12 en faveur des Hotshots.

 

Mixte B : Revirements de situation

Selon mes sources, la troupe d’Alexandre Paquette a joué du grand flag-football et a su s’imposer face à St-Sac-du-Quart, l’emportant 21 à 15. Toutefois, je ne sais pas si mes sources sont au courant que l’absence de Richard et Thibodeau a probablement été la raison de la victoire des P’tits Bums. Le deuxième duel du Mixte B opposait les Innocentes aux Underdogs. J’avais espoir que la troupe de Parent allait vaincre celle de Seyer. Cependant, les Innocentes ont triomphé 47 à 37 grâce à leur efficacité sur les convertis de 2 points.

 

Mixte C : Triomphe et Déception

Fidèles à leurs habitudes, les Ninjas ont dominé les T-Rex, remportant leur pari 42 à 26 grâce à une défensive hermétique et une attaque explosive. La troupe d’Antoine Poirier ont obtenu leur laissez-passer pour le match ultime sans trop de difficultés. De l’autre côté, Beast ont remporté leur pari face à Green Wall en double prolongation en s’imposant 32 à 31 dans un duel qui semblait interminable. Goyette et sa bande s'inclinent une fois de plus en demi-finale, tout comme la saison précédente, et disent adieu à la coupe au même stade, encore une fois.

 

Mixte D : Des outsiders audacieux

La seule et unique demi-finale du mixte D opposait les Vecteurs et Flag moi l’sac. Après deux défaites contre leurs adversaires en saison régulière, les Vecteurs ont joué un match parfait et ont surpris tout le monde (incluant leurs opposants) en l’emportant 31 à 20. La leçon à retenir? Il ne faut jamais sous-estimer ses adversaires.

 

 

Dernier arrêt : les finales

Voici mes prédictions pour les matchs ultimes de chaque division.

 

All-Blacks vs Scorpions (Division A)

Les All-Blacks, vainqueurs 40-13 en saison régulière contre les Scorpions, semblent inarrêtables. Toutefois, les Scorpions ont prouvé qu’ils pouvaient rivaliser avec les meilleures équipes, accédant à la finale malgré des pronostics défavorables. Pour espérer l’emporter, Hugo Nolet devra jouer intelligemment contre la meilleure défense du A.

Joueurs clés: Cédric Morin (All-Blacks) et Hugo Nolet (Scorpions)

All-Blacks, 28-17

 

The Crew vs Weekend Warrior (Division B)

Paterson et ses hommes pourront-ils réaliser ce qu’aucune équipe n’a fait jusqu’à présent et infliger une première défaite à leurs adversaires invaincus? The Crew semblent être dans une classe à part dans la division B. Malheureusement, je doute que Weekend Warrior réussiront à avoir le dernier mot, mais j’espère secrètement qu’ils me feront mentir.

Joueurs clés: Hugo Lussier (The Crew) et Alexandre Lussier (Weekend Warrior)

The Crew, 34-29

 

Black Vipers vs Questionables (Division C)

Match ultime opposant la meilleure offensive à la deuxième meilleure défense de la division. En saison régulière, les Questionables se sont inclinés 39-24 contre les Black Vipers. Ils tenteront de prendre leur revanche, et Jared Buck devra se méfier de Carli et Métayer s’il souhaite éviter les dommages.

Joueurs clés : Benjamin Carli (Black Vipers) et Jérémie Laplante (Questionables)

Black Vipers, 30-27

 

Les Moustiquaires vs Gorillas (Division D)

Sur papier, les Moustiquaires ont un net avantage face à leurs adversaires. Toutefois, nous savons tous que tout peut arriver en séries. Ces deux formations se sont échangé les honneurs cette saison, mais lors du dernier affrontement, Gorillas s’étaient inclinés par la marque de 57-0. En espérant qu’Alexandre Dorais soit fidèle au poste pour le match le plus important de la saison. Je crois tout de même que les Moustiquaires soulèveront le trophée pour une deuxième saison consécutive.

Joueurs clés : Jessy Bernardi (Les Moustiquaires) et Mathieu Bolduc (Gorillas)

Les Moustiquaires, 32-30

 

Les Crocs vs Les Dinos (Féminin A)

Les Crocs ont remporté leur pari à deux reprises face à leurs adversaires en saison régulière. Si Mariève Girard est une quart-arrière solide, elle devra tenter de déjouer une défensive difficile à casser. Avec un alignement complet et en forme, je crois que les Crocs remporteront le titre de championnes de saison pour la première fois de leur histoire.

Joueuses clés : Koralie-Océane Leduc (Les Crocs) et Magalie Ruel-Bohémier (Les Dinos)

Les Crocs, 26-24

 

Hotshots vs Les Bad Bleeps (Féminin B)

La troupe de Laurence Raynault s’opposera à la seule équipe contre laquelle elle s’est inclinée en saison régulière. Les Hotshots peuvent compter sur des receveuses fiables et payantes, tandis que les Bad Bleeps peuvent s’appuyer sur des joueuses solides en défense. Je n’ai qu’une chose à dire : may the best team win.

Joueuses clés : Laurence Raynault (Hotshots) et Alicia Fortin (Les Bad Bleeps)

Les Bad Bleeps, 25-19

 

 

Les P’tits Bums vs Les Innocentes (Mixte B)

Quoi de mieux qu’une finale pour faire connaissance? Selon mes sources, les P’tits Bums seraient favoris pour ce match. Il faut croire que je ne partage pas le même avis. Tant qu’à moi, les Innocentes peuvent compter sur un groupe de joueuses solides qui ont fait leurs preuves de saison en saison. Et malheureusement, je ne peux pas en dire autant pour les P’tits Bums.

Joueuses clés : Claudia Morin-Arbour (Les P’tits Bums) et Marie-Andrée Marchand (Les Innocentes)

Les Innocentes, 36-28

 

 

Les Ninjas vs Beast (Mixte C)

Ces deux formations ont débuté la saison ensemble et elles la finiront de la même façon. Si les Ninjas ont remporté 10 matchs sur 11, c’est à cause de leurs adversaires qui leur ont empêché d’être invaincus dès le premier match de la saison. Toutefois, la défensive des Ninjas a accordé 130 points de moins que celle de Beast, ce qui selon moi, leur donne le plus grand avantage.

Joueurs clés : Antoine Poirier (Les Ninjas) et Léa-Rose Labelle (Beast)

Les Ninjas, 34-31

 

Les Pokémons vs Les Vecteurs (Mixte D)

Les Vecteurs auront une lourde commande en affrontant la formation invaincue de la division. Bien qu’ils aient surpris en demi-finale, la troupe de Frédéric Fortier devra doubler (voire tripler) leurs efforts pour espérer une victoire.

Joueurs clés : Justin Mayer (Les Pokémons) et Simon Muccigrosso (Les Vecteurs)

Les Pokémons, 32-13

 

 

Chers lecteurs, le match le plus important de la saison est à nos portes. Un duel sans lendemain où chaque passe, chaque course et chaque interception prend une importance capitale. C’est l’instant décisif pour ces équipes de prouver qu’elles méritent de soulever le trophée tant convoité. Les festivités vont débuter, et seules les meilleures équipes triompheront. Rassurez-vous, je serai là pour observer avec une attention toute particulière vos bons et vos moins bons coups.

 

-La Potineuse