23 February

La Revue du 5 février

Publié par Ligue FFT

Friday 23 February 2024

dans: A la une

Salutations distinguées à vous, chers sportifs.

 

Cette semaine, je prends le contrôle entier de votre Revue préférée et j’en suis plus que ravie. Cela nous permettra peut-être de faire connaissance? Ou simplement de se retrouver une fois de plus pour cette autre magnifique semaine de flag-football.

 

Depuis mon entrée en poste, j’entends déjà des rumeurs à mon sujet. Je vous avais pourtant dit qu’il était inutile de chercher à me démasquer! Vous n’y arriverez tout simplement pas. Aussi, un petit oiseau m’a dit que plusieurs d’entre vous n’ont pas tout à fait apprécié certains commentaires que j’ai pu faire dans les deux éditions précédentes. Je dois avouer que ça ne me déplaît pas. ;)

 

Bref, parlons football.

 

 

All-Blacks et Coconut Gang : duel intense, fin de match explosive

 

Jeudi soir, deux équipes de la division A nous ont offert tout un spectacle offensif.

Il n’a fallu que quelques jeux pour que Coconut Gang inscrivent les premiers points de la rencontre. On ne peut pas en dire autant pour All-Blacks, qui ont connu un départ plus lent, notamment grâce à une interception de Matthew Visockis qui a permis à son équipe d’aller chercher une avance de 14 points.

 

À la mi-temps, le score de 20 à 14 en faveur de Coconut Gang nous laissait croire que tout était possible pour les deux équipes. Avec la possession du ballon au début de la deuxième demie, les hommes en noir ont saisi cette opportunité en or pour créer l’égalité. Malgré l'adversité, All-Blacks ont connu une excellente performance offensive, notamment grâce à Louis-Philippe Thibodeau qui a réalisé 8 réceptions pour 148 verges et 4 touchés. Sa contribution a maintenu l'équipe dans la course jusqu’à la toute fin, mais les hommes de Marc-André Reeves n’avaient pas dit leur dernier mot.

 

Le suspense atteignit son apogée dans le dernier jeu du match, scellant la victoire pour Coconut Gang grâce à un touché signé du duo Reeves-Morissette. Ce dénouement spectaculaire a laissé les spectateurs sur le bout de leurs sièges jusqu'à la toute fin, soulignant l'intensité de la rencontre.

 

Avec cette victoire, Coconut Gang porte fièrement une fiche de 4 victoires et 1 défaite, consolidant ainsi leur position en tant qu'équipe à surveiller dans la division A.

 

Victoire de 38 à 33 pour Coconut Gang

 

 

Weekend Warriors répondent présents

 

Lundi soir, le match opposant les Flying Tacos aux Weekend Warriors a été une rencontre palpitante du début à la fin. Flying Tacos, qui étaient sur une impressionnante séquence de 5 victoires, ont été confrontés à un défi de taille face à Weekend Warriors.

 

La défensive redoutable des Flying Tacos a dominé une grande partie du match, ne laissant que des miettes à leurs adversaires. Toutefois, Weekend Warriors nous ont démontré qu’ils ne se repliaient pas face à l’adversité. À la mi-temps, les hommes vêtus de jaune menaient de justesse avec un score de 13 à 12. Au début de la deuxième demie, une séquence offensive de 15 jeux a été nécessaire pour que Flying Tacos prennent les devants grâce à un touché d’Alexandre Paquin. Cependant, Weekend Warriors ont répliqué avec force, marquant un touché crucial suivi d'une interception déterminante pour la suite du match, gracieuseté d’Antoine Caron et de Carl Murray.

 

Avec seulement quelques jeux à faire, Flying Tacos ont tenté d’inscrire les derniers points de la rencontre alors qu’ils étaient à la porte des buts. Malheureusement, cette tentative a échoué, scellant ainsi une défaite crève-cœur pour les hommes de David Parent.

 

Victoire de 27 à 24 pour Weekend Warriors

 

 

Enfin un quart-arrière pour Brew Crew!

 

Mercredi soir, le duel entre Brew Crew et les Sinners nous ont démontré pourquoi les deux équipes étaient en très bonne position du classement de la divison D. Simon Lachapelle (Brew Crew) a inscrit un touchdown tôt dans le match, mais les Sinners ont riposté sans convertir, laissant Brew Crew en tête avec une mince avance de 7-6. À la mi-temps, Brew Crew menait de justesse, 13-12. Julien Arcand, chef d'orchestre de Brew Crew, a joué un rôle crucial en impliquant tous ses coéquipiers dans la quête de la victoire

 

La deuxième mi-temps a été le théâtre de revirements surprenants. Une interception de Justin Barany des Sinners a renversé la situation, permettant à son équipe de reprendre le contrôle. Barany a ensuite inscrit un touchdown, propulsant les Sinners en tête avec un score de 18-13.

 

Brew Crew n'ont pas tardé à riposter, reprenant les devants avec un score de 20 à 18. Toutefois, les Sinners sont revenus en force, en inscrivant un touché crucial pour reprendre l'avantage à 24-20. Dans une séquence de deux jeux, le touché de 20 verges de Samuel Filteau a offert six points supplémentaires à son équipe, portant le score à 26-24 en faveur de Brew Crew.

 

Malgré une lutte acharnée jusqu'au dernier jeu du match, les Sinners n'ont pas réussi à réaliser un miracle et ont dû s'incliner. Quant à Brew Crew, nul besoin de me remercier en ce qui concerne la stabilité au poste de quart ;)

 

Victoire de 26 à 24 pour Brew Crew

 

 

Une défaite pour l’attaque des Crocs

 

Mercredi soir avait lieu le deuxième affrontement entre ces deux formations du féminin A. D’un côté, des Ratons Laveurs invaincues et de l’autre, des Crocs qui étaient sur une séquence de 3 victoires.

Après une première séquence offensive peu impressionnante de la part des Crocs, les Ratons Laveurs ont ouvert le score avec un premier touché. Les jeux suivants, les Crocs ont (enfin) réussi à compléter des passes. Toutefois, Justine Côté (Ratons Laveurs) a lancé le bal des interceptions. À quelques verges de leur zone des buts, Marie-Joëlle Vandal des Crocs joue les héros en interceptant une passe de Noémie Bernard et termine son élan dans la zone payante, égalisant le score à 6-6.

 

Malgré les efforts déployés par la défensive des Crocs, les Ratons Laveurs ont rapidement repris les devants grâce une interception d’Abigaëlle Perreault qui s’est convertie en un touché. Une mauvaise gestion du temps avant la demie s’est avérée coûteuse pour les Crocs, qui auraient dû prendre un temps mort alors qu'elles étaient en bonne position pour marquer et créer l’égalité.

 

Le reste du match pourrait se résumer ainsi : des Ratons Laveurs talentueuses et d’une polyvalence impressionnante ainsi qu’une offensive mal rodée des Crocs.

 

Je tiens toutefois à souligner le travail de l’unité défensive des Crocs qui a su tenir tête aux redoutables Ratons Laveurs et qui a été la seule à inscrire des points en leur faveur grâce à l’excellente performance de Marie-Joëlle Vandal. Malgré ce fiasco offensif, les Crocs connaissent une excellente saison au niveau défensif. En effet, elles ont la deuxième meilleure défensive de leur division avec 129 points contre. Dommage qu’on ne puisse pas en dire autant de l’offensive…

 

Victoire de 24 à 6 pour les Ratons Laveurs

 

 

SI près, mais si loin…

 

Lundi soir, les Flash McQueens avaient un défi de taille en affrontant les Red Devils, l'équipe invaincue de la division féminine B. Malgré cela, elles ont réussi à inscrire les premiers points du match quelques minutes avant la mi-temps, grâce à Virginia Barrette.

 

Au début de la deuxième demie, Jennifer Pérusse provoque une interception, mais les Red Devils n’arrivent pas à atteindre la zone payante et le ballon revient à la troupe de Laurie Corney qui, peu de temps après inscrit un deuxième touché en faveur de son équipe.

À 13-0 en faveurs des Flash McQueens, Jenny Lord (Red Devils) intercepte une passe de Émiliane Luneau et redonne le ballon à son équipe. Deux jeux plus tard, elle inscrit le premier touché des femmes en rouge.  À 13-6, une autre joueuse des Red Devils, Janick Hétu-Trépanier cause un revirement de situation et offre à l’offensive une chance d’égaliser. Ce qui devait arriver arriva : Lord marque le deuxième touché des Red Devils, portant le score de 13 à 12.

 

Avec plus que 10 jeux à faire, Justine Duval (Red Devils) réalise un sac du quart en offrant ainsi 2 points à son équipe grâce à un touché de sûreté. Janick Hétu-Trépanier a ensuite inscrit le dernier touchdown, scellant la victoire à la toute fin du match.

 

Bien que les Flash McQueens étaient sur le point de causer la surprise, elles ont manqué d’opportunisme et elles n’ont pas su profiter des mauvais jeux de leurs adversaires.

 

Quant aux Red Devils, elles nous ont montré pourquoi elles étaient premières au classement. Les performances individuelles impressionnantes de Lord et Hétu-Trépanier ont contribué de façon significative à la victoire de leur équipe.

 

Victoire de 21 à 13 pour Red Devils

 

 

Des Benchwarmers victorieux

 

Jeudi soir, les Flamboyantes Dragonnes étaient prêts à surprendre, amorçant le match avec une interception pour un touché par Guillaume Doucet qui a donné espoir à son équipe. Cependant, les Benchwarmers ont rapidement pris l’avantage grâce à Janie Périard qui a inscrit le premier touchdown de son équipe, portant le score de 7 à 6.

 

L'offensive des Flamboyantes Dragonnes a rencontré des difficultés, ne parvenant pas à rester sur le terrain pour plus que 4 jeux, et en ayant obtenu seulement un premier essai en première demie. Bruno Archambault, quart-arrière des Flamboyantes Dragonnes, a connu sa moins bonne performance de la saison avec 8 passes complétées sur 22, une interception et 4 passes rabattues à ses dépens. Du côté des Benchwarmers, Guillaume Périard a brillé avec 6 passes de touchdown, propulsant son équipe en tête à la mi-temps avec un score de 19-12.

 

Au cours de la deuxième demie, les Benchwarmers maintenaient leur avantage avec un score de 27-18. Même avec le touché de Guillaume Doucet, le duo Périard-Deblois a consolidé l’avance de leur équipe, mettant ainsi le match hors de portée des Flamboyantes Dragonnes. Les performances offensives de Janie Périard et Joel Deblois des Benchwarmers ont grandement contribué à la victoire de leur équipe, avec 6 catchs, 74 verges et 3 touchés pour Périard, et 7 catchs, 68 verges et 2 touchés pour Deblois.

 

Pour les Flamboyantes Dragonnes, cette rencontre marque la fin de leur saison avec une fiche de 5 victoires et 5 défaites, les positionnant actuellement à la quatrième place du classement. Bruno Archambault et son équipe doivent désormais se concentrer sur les séries, laissant derrière eux ce match à oublier.

 

Victoire de 39 à 18 pour les Benchwarmers

 

 

La domination de Fireball se poursuit

 

Lundi soir, l'affrontement entre les Cereal Killers et Fireball a été intense jusqu’à la toute fin du match. Nous avons eu droit à un duel où les défensives ont été inexistantes et où le rush a infligé des dommages conséquents aux Cereal Killers.

 

Le quart-arrière de Fireball, Simon Lavigne, s'est illustré en complétant trois passes de touchés et en inscrivant deux touchés par la course. Sa polyvalence sur le terrain a été un élément clé dans la performance offensive impressionnante de Fireball.

 

Malgré une bonne performance de Carol-Ann Ménard et son unité offensive, totalisant 216 verges par la passe, les Cereal Killers n’ont pas été assez convaincants pour arracher la victoire à Fireball. L'opportunité de renverser le destin était présente jusqu'au dernier jeu, mais une passe mal ajustée de Ménard à Marina Daigle a donné la victoire à Fireball.

 

Cereal Killers subissent un troisième revers consécutif alors que Fireball continuent de briller, ajoutant une autre victoire à leur bilan. Classés au sommet du classement, l'équipe devra maintenir son élan en remportant le prochain match pour s'assurer de conserver la première place.

 

Quant à Cereal Killers, le prochain match devient crucial pour leur assurer une place en séries.

 

Victoire de 33 à 28 pour Fireball

 

 

Un grain d’espoir pour Slush Puppies

 

Le seul match du mixte D avait lieu jeudi soir entre T-Rex et Slush Puppies a été marqué par une performance assez convaincante de la troupe de Patrice Blouin, restant ainsi invaincue dans leur division. Lors du premier affrontement entre les deux équipes, T-Rex avait blanchi les Slush Puppies 38 à 0 et les perdants n’avaient complété que 4 passes.

 

Au début du match, les Slush Puppies ont été les premiers à inscrire des points grâce à un touché de 30 verges de Christopher Malcom-Taylor, portant le score de 6 à 0. Ce fût également le seul touché de la rencontre pour l’équipe qui occupe présentement la dernière place au classement.

 

La défense des Slush Puppies a néanmoins montré des signes encourageants en ne concédant que 3 touchés à l’offensive de T-Rex et en provoquant une interception. Quant à Pat Blouin, quart-arrière des T-Rex, il a connu quelques difficultés avec un pourcentage de passes complétée à peine supérieur à 50%. L'aspect défensif a été une force majeure pour les T-Rex, grâce à Blouin et Nadeau, inscrivant tous deux des touchés à la suite d’interceptions. Malgré tous leurs efforts, les Slush Puppies n’ont pas réussi à contenir l’élan de leurs adversaires.

Avec la performance notable de Malorie D'Amour, qui a réalisé 6 réceptions pour 71 verges et inscrit 2 touchés, T-Rex a remporté ce duel de manière convaincante avec un score de 34 à 6. Cette victoire renforce leur statut d'équipe invaincue dans la division mixte D, démontrant leur domination et leur cohésion sur le terrain.

 

Victoire de 34 à 6 pour T-Rex

 

 

L’État des Forces

 

Division A

1-    Hall of Famers (1)

2-    Gators (3)

3-    Coconut Gang (4)

4-    Les Étrangers (6)

5-    Les Pigeons (2)

6-    All-Blacks (7)

7-    Les Innocents (5)

 

Division B

1-    Tite Frette (1)

2-    Weekend Warriors (6)

3-    Flying Tacos (2)

4-    Assassins (4)

5-    Flambloyants Dragons (3)

6-    Singes (5)

7-    Ballers (7)

 

Division C

1-    Aliens (1)

2-    Les Sphinx (3)

3-    Old Pats (5)

4-    Demons (4)

5-    Redblacks (2)

6-    Broken Cartilage (6)

7-    Les Gorillas (NC)

 

Division D

1-    Solution (1)

2-    Brew Crew (3)

3-    Sinners (2)

4-    Atwill-Morin (4)

5-    Les Moustiquaires (5)

6-    69ners (6)

 

Féminin A

1-    Ratons Laveurs (1)

2-    Vidanges Coquines (2)

3-    Dinos (4)

4-    Crocs (3)

5-    Cowgirls (5)

6-    Rafales (6)

 

Féminin B

1-    Red Devils (1)

2-    The Aces (2)

3-    Express (5)

4-    Les Moules (3)

5-    Flash McQueens (4)

 

Mixte A

1-    Funny Club (2)

2-    Les Innocentes (3)

3-    The Green Dragons (4)

4-    Sonic 2.0 (1)

5-    Next Legend (5)

6-    Purple Cobras (6)

 

Mixte B

1-    Balls Deep (1)

2-    Benchwarmers (3)

3-    Underdogs (2)

4-    The Goats (7)

5-    Flamboyantes Dragonnes (4)

6-    Les P’tits Bums (5)

7-    Les Épiciers (6)

 

Mixte C

1-    Flamingos (1)

2-    Fireball (3)

3-    Mighty Dragons (2)

4-    Flag moi l’sac (5)

5-    Green Wall (6)

6-    Beast (4)

 

Mixte D

1-    T-Rex (1)

2-    Quick Dip (5)

3-    Les Vecteurs (3)

4-    Les Puces (2)

5-    Les Pokemons (4)

6-    Slush Puppies (6)

 

 

Ils sont en feu !!!

  •         Stéphane Groulx (Hall of Famers) qui conserve sa moyenne de 1 interception à chaque match.

  •         Cathy Bernard (Les Vidanges Coquines) qui a cumulé 8 touchés en 2 matchs.

  •         Marie-Joëlle Vandal (Les Crocs) qui a causé 5 interceptions dans ses 4 derniers matchs.

  •       Flag moi l’sac (Mixte C) qui sont sur une séquence de 3 victoires consécutives après n’avoir emporté aucun de leurs 6 premiers matchs.

 

 

Les duels de la semaine

Voici mes prédictions pour la semaine du 12 février.

 

Pigeons vs Coconut Gang – Masculin A

Mardi soir, ces deux formations s’affronteront pour la première fois de la saison. Avec un début de saison très surprenant, les Pigeons connaissent une passe un peu plus difficile. En effet, ils ont encaissé 2 défaites lors 2 derniers matchs. Avec une victoire sur le dernier jeu de leur rencontre précédente, Coconut Gang est sur une lancée, mais ils devront trouver un moyen d’accorder moins de points à leurs adversaires. La blessure de Matthew Visockis, un joueur-clé de l’unité défensive de Coconut Gang, risque de causer des dommages. Toutefois, Reeves et ses hommes resteront fidèles à leurs habitudes et connaîtront une bonne production offensive.

Prédiction : 39 à 31 en faveur de Coconut Gang

 

Assassins vs Singes – Masculin B

Deuxième affrontement entre ces deux formations. Le premier duel avait été remporté par les Singes par la marque de 27 à 0. Malgré un début de saison difficile, les Assassins se sont repris d’une brillante façon en cumulant 5 victoires dans leurs 6 derniers matchs.  Avec un classement serré dans la division B, ce match aura une importance cruciale pour le classement final de saison. Avec une victoire, les Assassins auraient une chance pour le top 2 : un laissez-passer pour les demi-finales.

Prédiction : 27-21 en faveur des Assassins

 

Crocs vs Vidanges Coquines – Féminin A

Le premier affrontement entre ces deux formations s’était conclu par la marque de 34 à 35 en faveur des Vidanges Coquines. La troupe de Geneviève Fortier connaît encore une saison remarquable et la quart-arrière peut compter sur ses receveuses étoiles pour marquer une grande quantité de points. Cependant, la défensive des Crocs se montre tenace face à l’adversité en ayant accordé peu de points lors de leur dernier match face aux premières de la division. Bien que ce duel ait lieu à la St-Valentin, il risque de ne pas avoir beaucoup d’amour dans l’air.

Prédiction : 33 à 20 en faveur de Vidanges Coquines

 

Épiciers vs Balls Deep – Mixte B

Ce duel opposera les deux quart-arrières qui ont cumulé le plus de verges au sol dans le mixte B. La première rencontre entre ces deux formations s’était conclue en faveur des Épiciers, par la marque de 34 à 20. Bien qu’ils occupent la dernière place au classement, les Épiciers semblent être en mesure de rivaliser contre l’élite du mixte B. Nous pouvons nous attendre à un match très défensif. La troupe de Félix Hudon tentera le coup d’état, mais Balls Deep ajoutera une 8ième victoire à leur fiche.

Prédiction : 26 à 19 en faveur de Balls Deep

 

 

Déjà la fin de cette merveilleuse édition de votre Revue préférée! 

 

Quant à nous, on se revoit la semaine prochaine!

 

Sportivement,

La Potineuse